2016

« Trop beau pour être vrai »

  1. Renforcer les contrôles et les sanctions pour lutter contre le crédit facile.
  2. Lutter contre les offres TAEG = 0 % mensongères et trompeuses.
  3. Interdire les publicités qui incitent le consommateur à utiliser sa réserve de crédit ou à demander une augmentation de sa ligne de crédit.
  4. Lutter contre les publicités mensongères - Mieux réglementer la publicité qui mentionne les termes « gratuit » ou « sans frais »
  5. Améliorer la formation des intermédiaires de crédit
  6. Améliorer la mise en œuvre du délai de zérotage
  7. Mettre en place des ombudsmans efficaces
  8. Imposer un espace réservé au crédit dans les lieux de vente et dans les banques
  9. Evaluer et améliorer les nouvelles mesures de prévention mises en place : notamment la mise en œuvre du questionnaire
  10. Clarifier le coût de l’assurance de solde restant dû
  11. Améliorer la Centrale des crédits aux particuliers de la BNB sans l’élargir à d’autres types de dettes
  12. Mieux financer la prévention et du traitement du surendettement

Pour une information détaillée Cliquez ici.

2015

« Trop beau pour être vrai »

  1. Lutter contre les offres "gratuites" mensongères et trompeuses doit etre une priorité dans la protection des consommateurs.
  2. Mentionner dans les publicités le mot "gratuit" : uniquement si la gratuite est sans condition et sans aucun frais.
  3. Sanctionner les publicités trompeuses : les clauses des contrats devraient etre nulles de plein droit.
  4. Appliquer une plus grande rigueur dans l’identification des crédits a 0 % trompeurs et les sanctionner plus fermement.
  5. Interdiction d’offrir de l’argent gratuit dans des publicités pour produits/services financiers et dans des publicités pour jeux de hasard.
  6. Obtenir une meilleure information lors de la signature du contrat.
  7. Améliorer les possibilités de recours auprès des ombudsmen ou en justice.

Pour une information détaillée Cliquez ici.

2014

« Ne signez pas n’importe quoi ! »

  1. Interdire les démarchages intempestifs que ce soit par téléphone ou par email sauf consentement préalable et expresse du consommateur.
  2. Améliorer le fonctionnement des listes « Ne m’appelez plus » et « Robinson ».
  3. Empowerment du consommateur avec une attention particulière pour les enfants et les adolescents.
  4. Avoir des vendeurs bien formés.
  5. Avoir un meilleur contrôle du respect de la législation en ce qui concerne une information correcte des consommateurs.
  6. Obliger les services de contrôle à poursuivre les démarcheurs malhonnêtes.
  7. Avoir une communication effective des conditions générales de vente au consommateur
  8. Interdire de manière claire toutes les clauses d’adhésion
  9. Rédiger les contrats et les conditions générales dans un langage clair et de manière standardisée pour chaque secteur afin de faciliter la compréhension du contrat.
  10. Permettre au consommateur de comprendre et de comparer les offres présentes sur le marché.
  11. Améliorer la lisibilité des informations juridiques pour les consommateurs.
  12. Avoir des services clientèles efficaces.
  13. Avoir des ombudsmans efficaces.
  14. Faciliter le recours devant le juge de paix.
  15. Obtenir une meilleure information du consommateur quant aux recours.

Pour une information détaillée Cliquez ici.

Années 2007 - 2013

  1. Recommandation : 2013 Cliquez ici.
  2. Recommandation : 2012 Cliquez ici.
  3. Recommandation : 2011 Cliquez ici.
  4. Recommandation : 2010 Cliquez ici.
  5. Recommandation : 2009 Cliquez ici.
  6. Recommandation : 2008 Cliquez ici.
  7. Recommandation : 2007 Cliquez ici.